AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Français: Bases d'un récit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cold Beer And Cigarettes
Admin
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 29/11/2009
Age : 26
Humeur : Caline

MessageSujet: Français: Bases d'un récit   Dim 29 Nov - 21:55

1. Le retour en arrière


Il arrive que le narrateur interrompe le cours de la narration pour effectuer un retour en arrière.
exemple:

Dix ans auparavant, il avait emprunté une forte somme d'argent à son ami Rodolphe mais n'avait jamais été en mesure de la lui rendre.

Le retour en arrière se caractérise par la présence d'un indice de tempset par l'utilisation du plus-que-parfait.

2. L'anticipation


Plus rarement, le narrateur peut anticiper sur les évènements qu'il rapporte et présenter des faits qui se produiront ou qui se sont produits après les évènements qu'il est en train de raconter: c'est l'anticipation.
exemple:

Deux mois plus tard, ils s'accusera d'avoir agi de manière aussi lâche.

L'anticipation se caractérise par la présence d'un indice de temps et par l'utilisation du conditionnel présent ou du futur simple.

3. La pause


Le narrateur peut également s'attarder sur certains faits en décrivant minutieusement le décor ou les personnages. Le temps semble suspendu. Il y a alors une pause dans la narration.
exemple:

Au risque d'importuner mon lecteur, il m'apparaît essentiel, à ce stade de mon récit, d'en interrompre un instant la narration pour lui faire connaître l'extraordinaire paysage que découvrait le jeune Tchang à mesure que la calèche sinuait le long des coteaux.

Une pause correspond presque toujours à un passage descriptif, parfois introduite par le narrateur, comme c'est le cas cans l'extrait ci-dessus.


4. L'accélération du récit


Le narrateur est parfois amené à accélérer la relation des faits, pour alléger son récit.
exemple:

Il se maria, eut un enfant, et divoça presque aussitôt.

5. L'éllipse narrative


Comme un récit ne peut nécessairement tout dire, au risque d'être annuyeux, le narrateur opère des choix et passe volontairement sous silence certaines périodes de l'histoire. C'est ce que l'on appelle une ellipse narrative. Elle s'acompagne parfois d'un changement de paragraphe.
exemple:

Une semaine se passa.

Le plus souvent, le narrateur signale à sont lecteur l'éllipse en indiquant la durée grâce à un indice de temps, mais l'éllipse peut être aussi implicite, c'est à dire sous-entendue.




Les registres:

- Comique: fait rire.
- Humoristique: fait sourire.
- Dramatique: émeut, fait peur, maintient le suspens.
- Pathétique: émeut, inspire la pitié, fait pleurer.
- Tragique: inspire la terreur et le desespoir sur le destin de l'homme qui semble décidé par les dieux.
- Lyrique: fait partager les sentiments intimes.
- Epique: apporte de l'action.


Merci, Bonne continuation et n'oubliez jamais TOUJOURS REVISER SES LECONS ! study lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Français: Bases d'un récit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manuels pour réviser les bases du français en primaire ?
» Orthographe/grammaire: les bases
» carte du trafic aérien français
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général
» La personnalité préférée des Français........en prison !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOS Devoirs :: Aide :: Cours-
Sauter vers: